Technique – Couleurs et marques

couv1-3dSi l’on peut théoriquement recréer l’ensemble du spectre en mélangeant les trois couleurs primaires, mieux vaut débuter avec une douzaine de tubes, incluant un noir et un blanc, ce sera plus simple pour vous. Les couleurs n’en seront que plus intenses et vous aurez aussi moins tendance à “salir” vos couleurs.

Vous pourrez par la suite vous initier progressivement aux mélanges et compléter votre palette en fonction de vos besoins. Ne vous précipitez pas d’emblée sur les boîtes toutes prêtes composées de couleurs qui ne vous seront pas forcément utiles, privilégiez quelques couleurs de base et ajoutez les autres en fonction des sujets que vous allez traiter.

J’utilise essentiellement la Gouache Extra-Fine LINEL qui possède une palette très riche de 125 coloris, avec une bonne régularité et opacité des aplats. Le liant utilisé pour le broyage des couleurs est à base de gomme arabique ce qui lui confère un incomparable velouté et elle s’utilise sur tous les supports non gras, papiers, contrecollés ou bois toilés.

Les caractéristiques des couleurs :

Vous devez prendre en compte les particularités de certaines couleurs lors de votre travail mais pas d’affolement, ne vous prenez pas pour autant la tête si vous ne maîtrisez pas le sujet ou que la technique vous rebute, vous pouvez tout à fait arriver à un beau résultat sans connaître toutes ces particularités.

Mais pour mieux comprendre comment ça marche voilà un petit récapitulatif sur le sujet.

Le pouvoir couvrant :

Si la principale caractéristique de la gouache par rapport à l’aquarelle est sa propriété couvrante, les couleurs n’en sont pas moins d’une opacité variable en fonction des qualités naturelles des pigments: opaques, semi-opaques, semi-transparents ou transparents. Ceux-ci  vont jouer un rôle au niveau de l’opacité qui elle-même contribue au degré du pouvoir couvrant.

Le pouvoir colorant :

Les pigments n’ont pas tous la même force de coloration, ils ne réagissent donc pas tous de la même façon en mélange. Certains pigments tâchent le support de manière durable tandis que d’autres s’effacent plus facilement.

La résistance à la lumière :

Il faut être vigilant si l’on veut garantir la meilleure tenue dans le temps possible de la peinture. En effet, bien qu’il existe une palette de plus de cent vingt couleurs sur le marché, environ un tiers d’entre elles sont impermanentes, ce qui signifie que les colorants ont une propension à s’estomper (parfois radicalement) au fil du temps.

Propriétés combinées de quelques couleurs courantes (T=transparence, O=opacité) :

Jaune cadmium citron : T/O***
Ocre jaune : O***
Vert émeraude : T***
Bleu ceruleum : O***
Bleu de cobalt : T/O***
Bleu outremer : T***
Bleu Hoggar : T***
Rouges de cadmium : O***
Rouge de Chine : T/O***
Ocre rouge : O***
Terre de Sienne brûlée : T/O***
Terre d’Ombre naturelle : T/O***
Noir d’ivoire : T/O***
Blanc : il a généralement pour double vocation d’épaissir et de nuancer les couleurs. Le blanc permanent et le blanc de titane sont les plus utilisés. Plus satiné que le premier, le titane à légèrement tendance à lustrer les couleurs.

Pour en savoir plus sur la technique de la gouache, téléchargez mon guide « Comment peindre à la Gouache. Matériel, techniques, conseils. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *