Technique – Conservation de vos œuvres

couv1-3d

Une gouache étant perméable, elle peut être reprise indéfiniment… même après plusieurs années.

Si vous estimez toutefois votre œuvre achevée, conservez-la à plat et jamais roulée : les craquelures se produisent facilement !

Sous-verre, elle devrait vous survivre… même si certains pigments, instables, peuvent s’altérer légèrement à mesure que passeront les années.

Il existe aussi des vernis spécial gouache à appliquer en spray ou au pinceau mais le vernissage des gouaches peut être très problématique et peut vite tourner à la catastrophe, ce qui se comprend dans la mesure où cette peinture est réversible et sa composition, très variable.

Si la peinture « reprend » ou réagit chimiquement, le tableau est détruit, quel que soit le mode d’application du vernis : soufflette, aérosol ou pinceau.

Un essai préalable sur un échantillon est fortement conseillé avant toute application.

Personnellement, je ne vernis jamais mes peintures, non seulement parce que son application est très délicate mais surtout parce que je trouve que la peinture perd de son velouté une fois vernie.

Pour en savoir plus sur la technique de la gouache, téléchargez mon guide « Comment peindre à la Gouache. Matériel, techniques, conseils. »

3 réflexions au sujet de « Technique – Conservation de vos œuvres »

    1. Merci de votre commentaire, je suis heureuse que mon travail vous ait donné envie de peindre à nouveau des chats. Vous peignez avec quel médium ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *