De l’hyperréalisme, ou pas

Quand je fais mes portraits d’animaux, je ne choisis pas de faire de l’hyperréalisme de manière consciente. Je ne me suis jamais dit en peignant, ‘tiens, si je faisais de la peinture hyperréaliste’. Je n’aurais même jamais moi-même attribué ce qualificatif à mes peintures, un peu comme Monsieur Jourdain qui fait de la prose sans le savoir, je peins, et puis c’est tout et le résultat est ce qu’il est.

Quand je regarde mes portraits animaliers, je vois avant tout chaque coup de pinceau que j’ai donné, chaque partie que j’aurais pu traiter différemment et le « je ne sais quoi » de plus que j’aurais pu apporter à mon dessin et que je cherche encore à atteindre.

Aquarelle
Aquarelle – 12x18cm – Lorjanne

Il est certain que j’ai toujours été attirée par la peinture documentaire, et c’est l’option que j’avais choisie en 3ème année de spécialisation à l’école, mais j’adore surtout l’impressionnisme et le fauvisme. Vlaminck, Matisse, Raoul Dufy, Albert Marquet, Henri Manguin, Degas, Gauguin, Monet, Manet, Berthe Morisot, Pierre Bonnard, Turner font partie de mes peintres préférés.

portrait acrylique
Acrylique – 60x60cm – Lorjanne

Je m’essaye donc à d’autres sujets et à diverses techniques, avec plus ou moins de succès ;o)
J’aime bien utiliser l’aquarelle pour les paysages et l’acrylique pour les portraits comme vous pouvez le voir dans deux de mes peintures ci-dessus. Je ne fais pas (encore) de peinture à l’huile, j’ai un peu de mal avec la lenteur de séchage qui impose de travailler à un certain rythme et avec l’odeur qu’elle dégage car je n’ai pas d’atelier.

Bref, j’espère faire évoluer ma peinture animalière hors des frontières de la technique pure si mon cerveau analytique veut bien lâcher prise, on verra ce que ça donne ;o)

4 réflexions au sujet de « De l’hyperréalisme, ou pas »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *